microcosme

microcosme [ mikrɔkɔsm ] n. m.
• 1314; bas lat. microcosmus, gr. mikrokosmos
1Philos. anc. L'homme, le corps humain considéré comme un petit univers, une image réduite du monde, du macrocosme, auquel il correspond, partie à partie.
2Mod. et littér. Monde en réduction. Spécialt Petite société. « Devant tout le microcosme socialiste ébahi » (L'Express, 1988). Adj. MICROCOSMIQUE , 1846 .
⊗ CONTR. Macrocosme.

microcosme nom masculin Image réduite du monde, de la société. Synonyme de microsociété. L'homme en tant qu'il est en relation d'analogie avec l'univers extérieur, ou « macrocosme ». Ascidie à peau violette, comestible, de la Méditerranée. (Noms usuels violet, vioulé.) ● microcosme (synonymes) nom masculin
Synonymes :
- microsociété

microcosme
n. m.
d1./d Monde en réduction (par oppos. à macrocosme, le grand monde, l'univers).
|| Spécial. L'homme, considéré comme le résumé et l'abrégé de la création tout entière, pour les philosophes mystiques ou hermétiques du Moyen âge et de la Renaissance.
d2./d Reproduction en miniature de la société. Le microcosme qu'était notre village.

⇒MICROCOSME, subst. masc.
A.— HIST. DE LA PHILOS. L'être, le corps humain considéré comme un monde en réduction dont chaque partie représente et correspond terme à terme à une partie de l'univers. Anton. macrocosme. L'homme fut comparé à l'univers, et l'univers à l'homme; et comme on appela l'homme le microcosme ou le petit monde, on fit du monde un géant immense (DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p. 374). La nature humaine (...) n'est donc plus seulement, comme disaient les anciens, un microcosme, un abrégé de l'univers : elle remplit l'univers même, elle le dépasse, et se perd dans l'infini (OZANAM, Philos. Dante, 1838, p. 269) :
1. ... saint Thomas situe l'homme entre l'ange et la bête, touchant à l'un par le sommet de son intellect, à l'autre par la caducité de son corps. C'est en ce sens très précis que l'homme est un « microcosme » c'est-à-dire une sorte d'univers à échelle réduite...
GILSON, Espr. philos. médiév., t. 2, 1932, p. 11.
P. ext. Monde en réduction, entité, ensemble formant une unité. Le médecin arrive alors à de la statistique appliquée au microcosme organique. Un remède, par exemple, étant administré à un individu n'agit pas constamment; il y a des cas où il n'agit pas (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 279). À quelle puissance est-il réservé de faire éclater les enveloppes où tendent à s'isoler jalousement et à végéter nos microcosmes individuels? (TEILHARD DE CH., Milieu divin, 1955, p. 182).
B.— P. anal. Personne, groupe de personnes, objet, lieu constituant une sorte d'univers en réduction sur le plan culturel, social ou idéologique. L'ingénieur était pour eux un microcosme, un composé de toute la science et de toute l'intelligence humaine! (VERNE, Île myst., 1874, p. 71). Les Portugais voisinent avec les Espagnols et les Allemands avec les Autrichiens. Dans cet étrange microcosme, on parle le yiddish, le russe, le suédois, le polonais, l'espagnol (MORAND, New-York, 1930, p. 79). Rubens demeure un prodigieux novateur en ce sens. Chacun de ses paysages est un microcosme, mieux encore, car il nous fait assister à la création même du monde (L'HOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 120) :
2. Joignez à cela le formidable afflux des étrangers qui se sont rués sur Paris comme en un caravansérail où la sensation d'exister revêt mille formes piquantes et variées. Cette ville est le microcosme de notre civilisation.
BOURGET, Essais psychol., 1883, p. 50.
SOCIOL. Élément, groupe appartenant à une structure plus vaste mais qui est représentatif à petite échelle de cette structure. Les groupements particuliers sont des microcosmes de nous et partant des phénomènes sociaux totaux, comme les classes sociales et les sociétés globales sont des macrocosmes de groupements particuliers dont chacun représente une totalité (Traité sociol., 1967, p. 21).
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1314 « l'homme, le corps humain considéré comme un petit univers, une image réduite du monde, auquel il correspond partie à partie » (GERVAIS DU BUS, Fauvel, 1854 ds T.-L.); 2. 1552 « abrégé, image réduite du monde, de la société » (RABELAIS, Quart livre, éd. R. Marichal, Prologue, p. 25, 340). Empr. au lat. médiév. microcosmos, microcosmus, att. au sens 1 (TLL; BLAISE Lat. chrét.; BLAISE Latin. Med. Aev.), gr. « id. » Fréq. abs. littér. : 68.
DÉR. Microcosmique, adj. Qui concerne, qui appartient au microcosme. a) [Correspond à microcosme A] [Van Eyck] aime se laisser griser par la réalité, son fouillis, son fourmillement, cet autre infini microcosmique qu'ouvre la divisibilité sans limite du détail, comme toute invention vient à son heure répondre à l'appel qui la suscite (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 139). b) [Correspond à microcosme B] Le cadre d'enquête qui permet une telle entreprise est celui de la « communauté », de la petite ville. On assume que « le groupe local (est) un tout microcosmique représentant la société américaine entière » (Traité sociol., 1968, p. 441). []. 1re attest. 1765 « relatif au microcosme » (Encyclop. t. 16, p. 255b, s.v. théosophes); de microcosme, suff. -ique.

microcosme [mikʀokosm; mikʀɔkɔsm] n. m.
ÉTYM. 1314; bas lat. microcosmus, grec mikrokosmos.
1 Philos. anc. || Le microcosme : l'homme, le corps humain considéré comme un petit univers, une image réduite du monde, du macrocosme, auquel il correspond, partie à partie.
1 Il semble que mon esprit soit un petit monde intérieur où se reflète, sans limite de temps ni d'espace, l'immense monde extérieur. Les philosophes ont quelquefois appelé microcosme ce modèle réduit de l'univers (…)
A. Maurois, Un art de vivre, I, I.
2 Mod., littér. (En parlant d'un tout formant une unité organique). Abrégé, image réduite du monde, de la société.
2 Il y avait là de petits incurables, des infirmes, des malades, des convalescents. Il y avait là des enfants arriérés, des demi-imbéciles, et d'autres très intelligents. Un microcosme, en somme… L'humanité vue par le gros bout de la lorgnette (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 247.
3 Les jouets courants sont essentiellement un microcosme adulte; ils sont tous reproductions amoindries d'objets humains (…)
R. Barthes, Mythologies, p. 58.
CONTR. Macrocosme.
DÉR. Microcosmique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • microcosme — MICROCOSME. s. m. Terme pris du Grec & qui signifie, Petit Monde. Il n a guere d usage que dans les matieres de doctrine. Les Philosophes ont dit que l homme estoit un microcosme …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Microcosme — Le microcosme, c est l homme en tant que résumé, synthèse et splendeur du monde avec lequel on peut établir des correspondances terme à terme (pieds = Signe des Poissons, veines = fleuves, par exemple), à l intérieur de cette analogie générale… …   Wikipédia en Français

  • microcosme — (mi kro ko sm ) s. m. Le petit monde ; nom que quelques philosophes ont donné à l homme, qu ils considéraient comme l abrégé du monde même. •   Je suis un microcosme, un abrégé de tout le monde, DANCOURT Com. des coméd. II, 11. •   Qui fera pour… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MICROCOSME — s. m. Petit monde, monde en abrégé. Quelques philosophes anciens ont dit que l homme était un microcosme. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MICROCOSME — n. m. Monde en petit. Les philosophes se plaisent à dire que l’homme est un microcosme. Il est opposé à Macrocosme et peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • MICROCOSME ET MACROCOSME — La théorie selon laquelle tout se répond dans l’univers fait correspondre à la totalité (macrocosme) une infinité de «modèles réduits» (microcosmes) qui imitent d’une manière plus ou moins parfaite la richesse du cosmos. Ce thème est développé,… …   Encyclopédie Universelle

  • microcosmique — microcosme [ mikrɔkɔsm ] n. m. • 1314; bas lat. microcosmus, gr. mikrokosmos 1 ♦ Philos. anc. L homme, le corps humain considéré comme un petit univers, une image réduite du monde, du macrocosme, auquel il correspond, partie à partie. 2 ♦ Mod. et …   Encyclopédie Universelle

  • macrocosme — [ makrɔkɔsm ] n. m. • v. 1265; de macro , d apr. microcosme ♦ Philos. ou littér. L univers considéré dans sa relation analogique avec le microcosme que constitue l être humain. ⊗ CONTR. Microcosme. ● macrocosme nom masculin L univers extérieur… …   Encyclopédie Universelle

  • Macrocosme — Le macrocosme, c est le monde en tant qu organisme analogue à l homme, totalité une dont les parties sont en correspondance [1],[2] . Dans un sens plus moderne, macrocosme désigne une vue globale (on parle de vision macroscopique, en sociologie,… …   Wikipédia en Français

  • Pantacle — Pentagramme Pentagramme est, à l origine, un terme qui concerne l écriture. Il se réfère à un caractère calligraphié composés de cinq graphèmes élémentaires. Le signe de cantillation hébraïque chalchèlèt est un pentagramme. Plus généralement, le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.